Solaire - Informations utiles

  • Informations utiles sur les installations solaires

    Le soleil brille annuellement entre 1400 et 1900 heures. Cela équivaut à une énergie d'au moins 1000 kWh par mètre carré et par an, mise gratuitement à disposition. Cela correspond à la teneur en énergie d'environ 180 kg de lignite, 230 kg de bois de chauffage ou à 96 m3 de gaz naturel. Au cours des journées estivales entre mai et septembre, le rayonnement incident journalier est maximal avec 7,5 kWh par mètre carré. Et même lors d'une journée ensoleillée d'hiver, la puissance disponible peut atteindre 3 kWh d'intensité de rayonnement par mètre carré. Ainsi, le soleil nous offre suffisamment d'énergie toute l'année.

    Couverture des besoins en eau chaude avec l'énergie solaire

    Sous nos latitudes, les besoins annuels en eau chaude d'un foyer peuvent être couverts à 70 % avec l'énergie solaire. Au cours des mois d'été, l'installation solaire couvre l'intégralité des besoins en eau chaude sanitaire. Grâce à l'association à une pompe à chaleur, il est également possible de couvrir les besoins en eau chaude en l'hiver.

    Principe de fonctionnement d'un capteur plat

    Chaque installation solaire comprend un capteur assurant la transformation de la lumière incidente (rayonnement global) en chaleur. Le collecteur plat se compose du couvercle transparent, de l'absorbeur, de la cuve de collecteur et de l'isolation thermique. L'absorbeur se compose de manière simplifiée d'une tôle en cuivre laquelle absorbe la lumière, la transforme en chaleur qu'elle cède au fluide caloporteur. Le fluide traverse une tuyauterie située derrière et au contact de la tôle. Il est transporté du collecteur à l'accumulateur, traverse les grands échangeurs de chaleur intégrés à l'accumulateur et cède la chaleur à l'eau dans l'accumulateur.