Félicitations pour le jubilé

La filiale la plus performante de STIEBEL ELTRON pendant 40 ans

Dans les premières années après sa fondation, STIEBEL ELTRON a d’abord dû se faire un nom en Suisse. Et cela n’a pas été si simple. Mais, l’établissement suisse s’est développé rapidement pour devenir l’une des sociétés nationales les plus importantes de l’entreprise.

La société de distribution a été fondée en Suisse en 1978. Au début, la gamme était principalement composée d’appareils ménagers, de lave-vaisselle et de produits issus du secteur solaire. Mais STIEBEL ELTRON était dans une situation difficile face aux marques connues et dominantes.

En raison du choc pétrolier survenu dans les années 70, l’approvisionnement en énergies fossiles a été considérablement réduit en Europe. Cela a marqué la naissance des énergies renouvelables. STIEBEL ELTRON a été présent sur ce créneau dès le début et a commencé au milieu des années 70 à Holzminden le développement et la production de capteurs solaires thermiques et de pompes à chaleur. La forte augmentation du prix du pétrole a rendu possible des solutions de chauffage basées sur de nouveaux vecteurs énergétiques non fossiles: l’utilisation d’énergies renouvelables émanant de l’air, du sol et de l’eau avec recours au courant électrique. 

En route vers le succès avec la pompe à chaleur

«Le marché suisse est rapidement apparu comme présentant un potentiel commercial intéressant pour les pompes à chaleur», explique le Dr. Ulrich Stiebel, propriétaire du groupe mondial. La Suisse ne disposait pas d’un réseau de gaz couvrant l’ensemble du territoire, mais elle possédait des centrales hydrauliques et à accumulation par pompage qui garantissaient un approvisionnement continu en électricité. «Ces conditions se sont avérées idéales pour l’utilisation de l’électricité pour le chauffage des locaux et ont incité en 1978 la direction de l’entreprise à Holzminden à fonder une filiale en Suisse», précise-t-il à propos des débuts. Après avoir pris la direction de l’entreprise, Urs Gräflein a en 1981 tout misé sur les énergies renouvelables. «Il a géré les affaires pendant de nombreuses années en adoptant le conservatisme suisse et avec succès», rapporte le Dr. Stiebel qui se souvient volontiers de l’une ou l’autre anecdote qui décrit pour des hommes d’affaires allemands une méthode de travail plutôt non conventionnelle de l’entreprise suisse. Le directeur de l’époque s’est par exemple battu longuement et avec succès sur le fait d’intégrer des produits à la gamme proposée en Suisse uniquement en raison de leur succès en Allemagne. Par ce que la Suisse n’était pas et n’est pas l’Allemagne. Ce qui est parfaitement éprouvé sur le marché allemand ne fonctionne pas automatiquement en Suisse. Néanmoins, elle a été et est restée leader dans le domaine des pompes à chaleur. Et ce, malgré une situation difficile au début.

Le début a été tout sauf simple

Cela a nécessité quelques années et beaucoup de travail de conviction des conseillers commerciaux jusqu’à ce que la pompe à chaleur ait pu s’établir. «Monsieur et Madame Suisse étaient sceptiques», se souvient l’ancien directeur Urs Gräflein. «Le produit pompe à chaleur était encore nouveau. Au début, nous avons dû faire un travail pédagogique et expliquer le mode de fonctionnement à la clientèle.» En outre, le système était assez cher pour l’époque. De plus, il y a eu l’hypothèse injuste selon laquelle une pompe à chaleur serait très bruyante. Cependant, la pompe à chaleur air - eau a notamment été bien accueillie. C’est ainsi que la première pierre du succès fut posée. Parmi les quelque 20 sociétés concurrentes, STIEBEL ELTRON a finalement fait partie des rares qui ont réussi à s’imposer. Le bon rapport qualité-prix a sans doute joué un rôle non négligeable en la matière: on avait de bons produits pour son argent. 

L’entreprise s’est ensuite développée à grands pas

Dans les années 90, la gamme de produits a été complétée par des systèmes dédiés à la ventilation des logements avec récupération de chaleur. Au cours de cette période, un déménagement de l’entreprise à Pratteln est devenu nécessaire en raison de la croissance fulgurante. Après l’arrivée de Paul Stalder à la tête de l’entreprise en l’an 2005, un service client propre a été instauré – un événement marquant supplémentaire dans le développement de l’audacieuse filiale suisse. «La construction du grand ENERGY CAMPUS, le plus beau bâtiment industriel de Suisse conforme au standard Minergie représente un autre temps fort sur le chemin suisse de la réussite», se réjouit le propriétaire du groupe.  

De loin la succursale la plus prospère de STIEBEL ELTRON

En 40 ans d'existence, la filiale suisse est devenue de loin la succursale la plus prospère en réalisant plus de 20% du chiffre d'affaires total à l'étranger. Depuis sa fondation, elle a en outre été la filiale totalisant le plus gros volume de vente de pompes à chaleur. Avec 20 % du chiffre d’affaire total, elle est la société réalisant le chiffre d’affaires le plus important pour les pompes à chaleur au sein du groupe, exception faite de l’Allemagne. «Nous sommes très fiers de notre filiale suisse. Son développement économique, sa continuité et sa fiabilité sont une référence pour toutes les filiales actuelles et futures!», souligne le Docteur Stiebel en souhaitant à l’entreprise et à ses salariés pour le jubilé: «restez sur la voie du succès et continuez à prendre du plaisir au sein de l’œuvre que vous avez créée, la STIEBEL ELTRON SA!». 

«Nous sommes très fiers de notre filiale suisse. Son développement économique, sa continuité et sa fiabilité sont une référence pour toutes les filiales actuelles et futures!»

Dr. Ulrich Stiebel, propriétaire