Tournant énergétique - que pensent les Suisses?

65 des Suisses veulent un tournant énergétique plus rapide

Un an après la votation populaire concernant la loi sur l’énergie, 65 % des Suisses ont souhaité l’accélération du développement des énergies renouvelables. Un sur deux exige de surcroît de définir une date ferme pour la sortie décidée du nucléaire. Ce sont là les résultats de notre enquête «moniteur de tendance énergie 2018» menée auprès d’un échantillon de 1000 Suissesses et Suisses représentatif de la population.

C’est avec une nette majorité que la population suisse s’est prononcée en faveur de la nouvelle loi sur l’énergie en mai 2017. Selon la nouvelle enquête, 55 % des personnes interrogées se déclarent insatisfaites de la manière dont le tournant énergétique progresse dans ce pays. On exige par exemple un développement rapide de la proportion d’électricité verte: 63 pour cent des personnes interrogées voudraient augmenter nettement la part de la force hydraulique. Selon l’Office fédéral de l’énergie, 62 % des prises électriques en Suisse ont été approvisionnés en 2016 à l’aide d’énergies renouvelables – dont 56 % à partir de centrales hydrauliques. En même temps, la majorité de la population (51 %) déplore le fait qu’aucune date de d'arrêt des centrales nucléaires ne soit définie. La raison: la loi sur l’énergie entrée en vigueur en janvier interdit seulement la construction de nouvelles centrales nucléaires – les anciennes peuvent rester raccordées au réseau pour une durée illimitée, tant qu’elles sont considérées sûres. 

Les Suisses sont autocritiques

En matière d’énergie, les consommateurs se montrent également autocritiques: 64 % considèrent que les consommateurs finaux gaspillent encore trop d’énergie. «Le tournant énergétique est façonné de manière déterminante par les ménages privés», affirme Paul Stalder, Directeur de STIEBEL ELTRON Suisse. «Plus de 40% de la consommation énergétique relève du secteur du bâtiment. La modernisation dans sa propre cave est par conséquent une étape importante en direction du tournant énergétique privé.» L’efficacité énergétique peut par exemple être considérablement augmentée à l’aide de la nouvelle technologie des pompes à chaleur. Le système de chauffage écologique utilise l’énergie environnementale du sol, de l’air ambiant ou de la nappe phréatique pour chauffer le logement et assurer la préparation d’eau chaude sanitaire. Actuellement, la rénovation énergétique des bâtiments est de surcroît subventionnée par la Confédération et les cantons à travers le «programme bâtiments».