Vivre au calme

Le projet de construction «Letzi-Winkel» à Altendorf/SZ rend possible l’impossible: vivre au calme à proximité immédiate de l’autoroute. Grâce au concept de construction astucieux, une parcelle constructible bien située en termes de trafic, mais exposée au bruit a été transformée en une symbiose judicieusement orchestrée de zones commerciales, résidentielles et de détente.

Complexe

Le projet de construction

Le complexe «Letzi-Winkel» est situé d’une part sur les rives du magnifique lac Supérieur, séparées des bâtiments par une ligne ferroviaire et d’autre part à proximité immédiate de l’autoroute Zurich-Coire et de la très fréquentée Zürcherstrasse. Le concept raffiné a néanmoins permis de créer un cadre de vie très agréable. Les exigences strictes en matière d’insonorisation
étaient en fait aussi le point de départ d’une idée architecturale non conventionnelle: dans la zone résidentielle et commerciale 4, il était possible de créer 70% de logements par parcelle. En outre, il n’était possible de réaliser que des locaux commerciaux et non pas résidentiels à proximité immédiate des zones supportant un trafic intense. À partir de là, l’architecte a élaboré un concept avec une ceinture de bureaux qui protège l’ensemble de la zone résidentielle des influences du bruit de la route. Le résultat est impressionnant: Tandis que le bruit de la circulation domine sur les parkings donnant sur la route, on entend seulement le bruissement des arbres sur les bancs dirigés vers le lac. Grâce à des fenêtres insonorisées spécifiques, le bruit n’est même pas perceptible dans les bureaux.

Der Generalunternehmer Marcel Knobel spricht mit viel Begeisterung von seinem Projekt.

L’entrepreneur général Marcus Knobel déborde d’enthousiasme lorsqu’il parle de son projet. Il a toujours aimé construire. Et ses projets sont authentiques. «Je construis toujours tel que j’aurais aimé que ce soit», explique-t-il. Cependant, il souligne que les aspects pratiques doivent toujours être traités avec soin. Les systèmes doivent être simples afin qu’il fonctionne sans problème. «Car à quoi bon un système solaire cher, s’il ne fonctionne pas correctement?» La condition préalable est une bonne planification. Cependant, le bon fonctionnement doit être vérifié sur site. La sécurité du système est quelque chose d’élémentaire pour Knobel.

Marcel Knobel sait exactement de quoi il parle. Et il connaît pour ainsi dire les produits de STIEBEL ELTRON sur le bout des doigts. Dans les années 80, son père avait installé l’une des premières pompes à chaleur dans sa maison. Knobel considère que la technique aboutie est l’une des

Le système photovoltaïque interne génère environ 40% du chauffage et de la consommation d’eau chaude sanitaire.

raisons pour lesquelles les appareils de STIEBEL ELTRON sont si bons. «Ce ne sont en effet pas des prototypes, mais des machines abouties, fondées sur l’expérience et perfectionnées grâce au savoir-faire. On le remarque aisément dans la pratique», explique l’expert en construction. Mais des appareils économes en énergie ne suffisent pas à aux seuls. Le système dans son ensemble doit être réglé avec précision afin qu’il offre un fonctionnement efficace au quotidien. C’est pour cette raison que le complexe «Letzi-Winkel» repose sur un principe modulaire. Un appareil de ventilation LWZ est installé dans chaque logement. Ces appareils fonctionnent automatiquement avec un débit volumétrique constant.  

Compacte, la LWZ 70 E s’implante dans la plus petite des buanderies.

La technique appliquée: WPF 52

17 appartements (3½ et 4½ pièces) ont été réalisés dans les ailes «Letzi» et «Winkel». Chaque appartement dispose de sa propre unité de ventilation LWZ. L’air fourni est aspiré séparément via la façade et en outre préchauffé (l’hiver) ou refroidi (l’été) dans la partie bureaux.

Le chauffage des bâtiments est assuré via une pompe à chaleur géothermique WPL 52. La partie commerciale est refroidie via freecooling par l’intermédiaire de la sonde géothermique et du chauffage par le sol en été. Cela contribue à augmenter l’efficacité du système en raison de la étroalimentation de la sonde géothermique
en énergie.

Le système photovoltaïque génère environ 40% de l’énergie de chauffage et de la consommation d’eau chaude sanitaire. Le reste du chauffage est assuré par la pompe à chaleur WPF à eau glycolée-eau.